exposition

L'histoire de la psychiatrie

collection permanente
01.10.07 - 30.12.20

Connaissez-vous l'opération de la pierre de la folie ? Comment les sorciers éloignent-ils les mauvais esprits ? Quels étaient les effets de la "thérapie par rotation" du premier psychiatre belge, Joseph Guislain ? Quels sont les objets censés nous protéger de la maladie et de la folie ? De quoi est faite la psychiatrie moderne ?

Approcher la folie, c'est toucher à la fois à la magie et à la religion, à la coercition et à la sollicitude, au contrôle et à la science.  Dans ce domaine où rien ne rime avec raison, les pratiques les plus diverses se côtoient : on sanctionne ou on bénit, on soigne ou on guérit.

L'histoire de l'hygiène mentale est jalonnée de désillusions, d'erreurs de pratique et parfois d'euphories non fondées. La maladie psychique nous confronte à des questions qui sont loin d'être anodines. Quels rapports entretenons-nous avec les autres, mais aussi avec cet autre qui vit en nous ?

L'exposition permanente consacrée à l'histoire de la psychiatrie aborde aussi le thème de la folie dans d'autres cultures et s'attache à présenter nos préoccupations, nos interrogations et nos interprétations d'aujourd'hui. En replaçant les notions de 'folie' et de 'maladie mentale' dans leur contexte historique et culturel, le Musée Dr Guislain entend éprouver la frontière entre 'normalité' et 'anormalité'.

Lisez plus
exposition

Ave Luïa

Le Tout Nouveau Testament selon La « S » Grand Atelier
24.06.17 - 15.10.17

Ave Luïa plonge dans un monde insolite de cardinaux et religieuses, de chasubles et crucifix, de cathédrales et vitraux créant un univers dans lequel des images du sacré, connues partout, se revêtent d’une nouvelle apparition. Loin des polémiques, des provocations et des débats idéologiques, cette exposition célèbre le traitement créatif de récits catholiques ancrés profondément dans la culture occidentale. L’Agneau Mystique reçoit un make-over, le nouveau testament une interprétation surprenante. Des apôtres sans préjugés et des exégètes rebelles font de Ave Luïa une grande célébration des sens.

Ave Luïa est né à La « S » Grand Atelier, un centre de création pour artistes avec un handicap mental à Vielsalm, réputé pour son approche originale de l’art brut. Des projets audacieux, collectifs et thématiques, la synergie de mixité avec des artistes contemporains, font que la « S » acquis ces dernières années une place unique dans le champ de l’art. 

Bruno Decharme/collection abcd et Antoine de Galbert ont acquis ensemble cet extraordinaire production dans l’idée de la conserver dans son intégralité et la diffuser au plus grand nombre.

Collections abcd / Bruno Decharme, Paris  & Antoine de Galbert, Paris

Lisez plus
exposition
Nek Chand

Les cabinets

Collections d’art de la Fondation Collectie De Stadshof et du Musée Dr Guislain
24.06.17 - 30.12.20

L’art est indispensable. Il nous touche, pique notre imagination, nous amène à réfléchir sur l’être humain et la société. Par sa virtuosité et son expressivité, l’art peut être impudemment beau et susciter l’admiration.

Les musées contemporains présentent des œuvres d’artistes professionnels. Peu d’entre eux cherchent à rassembler et montrer les travaux de talents originaux, de personnes qui n’ont pas eu de formation artistique ou qui pour une autre raison n’appartiennent pas au circuit artistique courant. Il s’agit fréquemment de solitaires à la fibre artistique, des rebelles qui ont recours à leurs propres matériaux et techniques. Ils prennent comme modèle leur vécu le plus personnel. Leurs travaux font preuve d’une grande intensité, et ils possèdent un mode d’expression unique.

Les cabinets entend braquer les projecteurs sur ces « loups créateurs solitaires » en des présentations sans cesse changeantes : les acquisitions récentes sont exposées, les travaux sensibles retournent en dépôt, de nouveaux thèmes sont proposés.

Les cabinets est une collaboration entre la Fondation Collectie De Stadshof et le Musée Dr Guislain et présente des œuvres d’une trentaine d’artistes.

La collection du Musée Dr. Guislain a débuté par une petite collection d’œuvres réalisées par des patients psychiatriques talentueux et par des personnes aux facultés restreintes. En 2002 la collection a bénéficié d’une énorme extension: la collection de réputation internationale de la Stichting Collectie De Stadshof a reçu en prêt de longue durée un nouvel emplacement à Gand. Cette collection de tout premier ordre  – de l’art naïf à l’art brut  – contient plus de 6000 œuvres produites par près de 400 artistes tels que  A.C.M., Herman Bossert, Nek Chand,  Paul Duhem, Luiz Figueiredo, Madge Gill, Siebe Wiemer Glastra, Bertus Jonkers, Pavel Leonov, Bonaria Manca, Markus Meurer, Michel Nedjar, Oswald Tschirtner, Willem van Genk et August Walla.

Lisez plus
exposition
Sébastien Van Malleghem

(Non) Traité

À propos de l’internement, de la culpabilité et de la peine
06.05.17 - 15.10.17

Une personne qui a commis un délit sans être responsable de ses propres actes doit-elle être punie ? Ou un traitement psychiatrique est-il plus indiqué ? Et que faire si ce dernier n’est pas possible?

On peut s’imaginer la situation d’un criminel condamné ou d’un patient psychiatrique. Mais c’est moins évident dans le cas d’une personne internée. L’exposition (Non) Traité montre la vie quotidienne des personnes internées, mais s’arrête aussi sur le cadre juridique abstrait. Car des gens avec un problème psychique et/ou un handicap mental se cachent derrière les décisions de justice. Bien que pour eux, l’internement semble être une alternative valable à la détention, la réalité est souvent plus complexe et problématique.

(Non) Traité. À propos de l’internement, de la culpabilité et de la peine souhaite alimenter le débat sur la psychiatrie légale et confronte l’historique, l’actualité contraignante et la réglementation avec les histoires d’auteurs des faits et de victimes.

(Non) Traité est une collaboration entre l’Orde van Vlaamse Balies, les Handelsreizigers in ideeën et le Musée Dr. Guislain.

Lisez plus

Filtre les resultats:



Resultats:

22.08.2017
exposition

Ave Luïa

Le Tout Nouveau Testament selon La « S » Grand Atelier
24.06.17 - 15.10.17

Ave Luïa plonge dans un monde insolite de cardinaux et religieuses, de chasubles et crucifix, de cathédrales et vitraux créant un univers dans lequel des images du sacré, connues partout, se revêtent d’une nouvelle apparition. Loin des polémiques, des provocations et des débats idéologiques, cette exposition célèbre le traitement créatif de récits catholiques ancrés profondément dans la culture occidentale. L’Agneau Mystique reçoit un make-over, le nouveau testament une interprétation surprenante. Des apôtres sans préjugés et des exégètes rebelles font de Ave Luïa une grande célébration des sens.

Ave Luïa est né à La « S » Grand Atelier, un centre de création pour artistes avec un handicap mental à Vielsalm, réputé pour son approche originale de l’art brut. Des projets audacieux, collectifs et thématiques, la synergie de mixité avec des artistes contemporains, font que la « S » acquis ces dernières années une place unique dans le champ de l’art. 

Bruno Decharme/collection abcd et Antoine de Galbert ont acquis ensemble cet extraordinaire production dans l’idée de la conserver dans son intégralité et la diffuser au plus grand nombre.

Collections abcd / Bruno Decharme, Paris  & Antoine de Galbert, Paris

Lisez plus
exposition

Les cabinets

Collections d’art de la Fondation Collectie De Stadshof et du Musée Dr Guislain
24.06.17 - 30.12.20

L’art est indispensable. Il nous touche, pique notre imagination, nous amène à réfléchir sur l’être humain et la société. Par sa virtuosité et son expressivité, l’art peut être impudemment beau et susciter l’admiration.

Les musées contemporains présentent des œuvres d’artistes professionnels. Peu d’entre eux cherchent à rassembler et montrer les travaux de talents originaux, de personnes qui n’ont pas eu de formation artistique ou qui pour une autre raison n’appartiennent pas au circuit artistique courant. Il s’agit fréquemment de solitaires à la fibre artistique, des rebelles qui ont recours à leurs propres matériaux et techniques. Ils prennent comme modèle leur vécu le plus personnel. Leurs travaux font preuve d’une grande intensité, et ils possèdent un mode d’expression unique.

Les cabinets entend braquer les projecteurs sur ces « loups créateurs solitaires » en des présentations sans cesse changeantes : les acquisitions récentes sont exposées, les travaux sensibles retournent en dépôt, de nouveaux thèmes sont proposés.

Les cabinets est une collaboration entre la Fondation Collectie De Stadshof et le Musée Dr Guislain et présente des œuvres d’une trentaine d’artistes.

La collection du Musée Dr. Guislain a débuté par une petite collection d’œuvres réalisées par des patients psychiatriques talentueux et par des personnes aux facultés restreintes. En 2002 la collection a bénéficié d’une énorme extension: la collection de réputation internationale de la Stichting Collectie De Stadshof a reçu en prêt de longue durée un nouvel emplacement à Gand. Cette collection de tout premier ordre  – de l’art naïf à l’art brut  – contient plus de 6000 œuvres produites par près de 400 artistes tels que  A.C.M., Herman Bossert, Nek Chand,  Paul Duhem, Luiz Figueiredo, Madge Gill, Siebe Wiemer Glastra, Bertus Jonkers, Pavel Leonov, Bonaria Manca, Markus Meurer, Michel Nedjar, Oswald Tschirtner, Willem van Genk et August Walla.

Lisez plus
exposition

(Non) Traité

À propos de l’internement, de la culpabilité et de la peine
06.05.17 - 15.10.17

Une personne qui a commis un délit sans être responsable de ses propres actes doit-elle être punie ? Ou un traitement psychiatrique est-il plus indiqué ? Et que faire si ce dernier n’est pas possible?

On peut s’imaginer la situation d’un criminel condamné ou d’un patient psychiatrique. Mais c’est moins évident dans le cas d’une personne internée. L’exposition (Non) Traité montre la vie quotidienne des personnes internées, mais s’arrête aussi sur le cadre juridique abstrait. Car des gens avec un problème psychique et/ou un handicap mental se cachent derrière les décisions de justice. Bien que pour eux, l’internement semble être une alternative valable à la détention, la réalité est souvent plus complexe et problématique.

(Non) Traité. À propos de l’internement, de la culpabilité et de la peine souhaite alimenter le débat sur la psychiatrie légale et confronte l’historique, l’actualité contraignante et la réglementation avec les histoires d’auteurs des faits et de victimes.

(Non) Traité est une collaboration entre l’Orde van Vlaamse Balies, les Handelsreizigers in ideeën et le Musée Dr. Guislain.

Lisez plus
exposition

L'histoire de la psychiatrie

collection permanente
01.10.07 - 30.12.20

Connaissez-vous l'opération de la pierre de la folie ? Comment les sorciers éloignent-ils les mauvais esprits ? Quels étaient les effets de la "thérapie par rotation" du premier psychiatre belge, Joseph Guislain ? Quels sont les objets censés nous protéger de la maladie et de la folie ? De quoi est faite la psychiatrie moderne ?

Approcher la folie, c'est toucher à la fois à la magie et à la religion, à la coercition et à la sollicitude, au contrôle et à la science.  Dans ce domaine où rien ne rime avec raison, les pratiques les plus diverses se côtoient : on sanctionne ou on bénit, on soigne ou on guérit.

L'histoire de l'hygiène mentale est jalonnée de désillusions, d'erreurs de pratique et parfois d'euphories non fondées. La maladie psychique nous confronte à des questions qui sont loin d'être anodines. Quels rapports entretenons-nous avec les autres, mais aussi avec cet autre qui vit en nous ?

L'exposition permanente consacrée à l'histoire de la psychiatrie aborde aussi le thème de la folie dans d'autres cultures et s'attache à présenter nos préoccupations, nos interrogations et nos interprétations d'aujourd'hui. En replaçant les notions de 'folie' et de 'maladie mentale' dans leur contexte historique et culturel, le Musée Dr Guislain entend éprouver la frontière entre 'normalité' et 'anormalité'.

Lisez plus