exposition
Zoe Beloff

Les émotions vont au travail

Zoe Beloff
11.11.17 - 27.05.18

Depuis le dix-neuvième siècle, le corps humain fournit des données scientifiques et les émotions sont cataloguées. Aujourd’hui, la technologie transforme les émotions en précieux acquis : l’émotion devient un capital. Les appareils intelligents essaient de gagner notre confiance afin de collecter des informations. Dans Les émotions vont au travail, la New-yorkaise Zoe Beloff étudie où mène cette évolution. Les systèmes technologiques sont-ils aptes à capter nos émotions ? Les émoticônes détermineront-ils notre affectif ? Comment la technologie va-t-elle avoir une influence sur la nature de nos désirs, si elle se revêt de plus en plus de caractéristiques émotionnelles ?

Lisez plus
exposition

Jamais vu - démence et perception

Evy Raes
24.09.17 - 21.01.18

La démence est surtout reliée avec la perte de mémoire. Evy Raes a étudié l’impact de la maladie sur la perception visuelle. Son point de vue est né de la collaboration avec des personnes atteintes de démence (précoce). Elle a vu comment ces personnes étaient quotidiennement confrontées à la réalité, bien souvent étrange et méconnaissable.

L’exposition se déroule dans le cadre du Code Alzheimer.

Lisez plus
exposition
Tatjana Gerhard

Angoisse

11.11.17 - 27.05.18

Attentats terroristes, menace nucléaire, tensions politiques croissantes : l’angoisse règne aujourd’hui sur le monde, mais aussi sur nos vies. Que vaut encore notre argent ? Comment le réchauffement climatique déterminera-t-il notre avenir ? L’angoisse est une émotion instinctive qui influence largement nos actions. En réaction, nous recherchons le contrôle comme point d’appui, car un manque de contrôle nous donne un sentiment d’impuissance. Mais trop de contrôle suscite l’inconfort et la méfiance. Avons-nous envie d’être épiés par des caméras de sécurité ? Nos données sur Internet sont-elles en sécurité ? L’angoisse a un impact important sur chacun de nous, elle se propage comme un incendie. Que font les psychiatres et psychologues de cette angoisse omniprésente ? Ils cherchent des méthodes de traitement, allant de l’entretien thérapeutique à la stimulation neuronale profonde. À moins que nous ne soyons attirés par l’angoisse – présentée sous forme de divertissement – et qu’elle ne nous protège d’un malheur imminent – comme un mécanisme de survie ?

L’exposition Angoisse souhaite montrer les nombreux visages de cette émotion, car bien que l’angoisse soit intemporelle et présente dans toutes les cultures, elle se vit, se cultive et se combat de bien des façons. De la crainte de dieu à l’angoisse pour son prochain, de la phobie ultrapersonnelle à l’hystérie de masse.

Lisez plus
exposition
Nek Chand

Les cabinets

Collections d’art de la Fondation Collectie De Stadshof et du Musée Dr Guislain
24.06.17 - 30.12.20

L’art est indispensable. Il nous touche, pique notre imagination, nous amène à réfléchir sur l’être humain et la société. Par sa virtuosité et son expressivité, l’art peut être impudemment beau et susciter l’admiration.

Les musées contemporains présentent des œuvres d’artistes professionnels. Peu d’entre eux cherchent à rassembler et montrer les travaux de talents originaux, de personnes qui n’ont pas eu de formation artistique ou qui pour une autre raison n’appartiennent pas au circuit artistique courant. Il s’agit fréquemment de solitaires à la fibre artistique, des rebelles qui ont recours à leurs propres matériaux et techniques. Ils prennent comme modèle leur vécu le plus personnel. Leurs travaux font preuve d’une grande intensité, et ils possèdent un mode d’expression unique.

Les cabinets entend braquer les projecteurs sur ces « loups créateurs solitaires » en des présentations sans cesse changeantes : les acquisitions récentes sont exposées, les travaux sensibles retournent en dépôt, de nouveaux thèmes sont proposés.

Les cabinets est une collaboration entre la Fondation Collectie De Stadshof et le Musée Dr Guislain et présente des œuvres d’une trentaine d’artistes.

La collection du Musée Dr. Guislain a débuté par une petite collection d’œuvres réalisées par des patients psychiatriques talentueux et par des personnes aux facultés restreintes. En 2002 la collection a bénéficié d’une énorme extension: la collection de réputation internationale de la Stichting Collectie De Stadshof a reçu en prêt de longue durée un nouvel emplacement à Gand. Cette collection de tout premier ordre  – de l’art naïf à l’art brut  – contient plus de 6000 œuvres produites par près de 400 artistes tels que  A.C.M., Herman Bossert, Nek Chand,  Paul Duhem, Luiz Figueiredo, Madge Gill, Siebe Wiemer Glastra, Bertus Jonkers, Pavel Leonov, Bonaria Manca, Markus Meurer, Michel Nedjar, Oswald Tschirtner, Willem van Genk et August Walla.

Lisez plus
exposition

L'histoire de la psychiatrie

collection permanente
01.10.07 - 30.12.20

Connaissez-vous l'opération de la pierre de la folie ? Comment les sorciers éloignent-ils les mauvais esprits ? Quels étaient les effets de la "thérapie par rotation" du premier psychiatre belge, Joseph Guislain ? Quels sont les objets censés nous protéger de la maladie et de la folie ? De quoi est faite la psychiatrie moderne ?

Approcher la folie, c'est toucher à la fois à la magie et à la religion, à la coercition et à la sollicitude, au contrôle et à la science.  Dans ce domaine où rien ne rime avec raison, les pratiques les plus diverses se côtoient : on sanctionne ou on bénit, on soigne ou on guérit.

L'histoire de l'hygiène mentale est jalonnée de désillusions, d'erreurs de pratique et parfois d'euphories non fondées. La maladie psychique nous confronte à des questions qui sont loin d'être anodines. Quels rapports entretenons-nous avec les autres, mais aussi avec cet autre qui vit en nous ?

L'exposition permanente consacrée à l'histoire de la psychiatrie aborde aussi le thème de la folie dans d'autres cultures et s'attache à présenter nos préoccupations, nos interrogations et nos interprétations d'aujourd'hui. En replaçant les notions de 'folie' et de 'maladie mentale' dans leur contexte historique et culturel, le Musée Dr Guislain entend éprouver la frontière entre 'normalité' et 'anormalité'.

Lisez plus

Filtre les resultats:



Resultats:

19.11.2017
exposition

Angoisse

11.11.17 - 27.05.18

Attentats terroristes, menace nucléaire, tensions politiques croissantes : l’angoisse règne aujourd’hui sur le monde, mais aussi sur nos vies. Que vaut encore notre argent ? Comment le réchauffement climatique déterminera-t-il notre avenir ? L’angoisse est une émotion instinctive qui influence largement nos actions. En réaction, nous recherchons le contrôle comme point d’appui, car un manque de contrôle nous donne un sentiment d’impuissance. Mais trop de contrôle suscite l’inconfort et la méfiance. Avons-nous envie d’être épiés par des caméras de sécurité ? Nos données sur Internet sont-elles en sécurité ? L’angoisse a un impact important sur chacun de nous, elle se propage comme un incendie. Que font les psychiatres et psychologues de cette angoisse omniprésente ? Ils cherchent des méthodes de traitement, allant de l’entretien thérapeutique à la stimulation neuronale profonde. À moins que nous ne soyons attirés par l’angoisse – présentée sous forme de divertissement – et qu’elle ne nous protège d’un malheur imminent – comme un mécanisme de survie ?

L’exposition Angoisse souhaite montrer les nombreux visages de cette émotion, car bien que l’angoisse soit intemporelle et présente dans toutes les cultures, elle se vit, se cultive et se combat de bien des façons. De la crainte de dieu à l’angoisse pour son prochain, de la phobie ultrapersonnelle à l’hystérie de masse.

Lisez plus
exposition

Les émotions vont au travail

Zoe Beloff
11.11.17 - 27.05.18

Depuis le dix-neuvième siècle, le corps humain fournit des données scientifiques et les émotions sont cataloguées. Aujourd’hui, la technologie transforme les émotions en précieux acquis : l’émotion devient un capital. Les appareils intelligents essaient de gagner notre confiance afin de collecter des informations. Dans Les émotions vont au travail, la New-yorkaise Zoe Beloff étudie où mène cette évolution. Les systèmes technologiques sont-ils aptes à capter nos émotions ? Les émoticônes détermineront-ils notre affectif ? Comment la technologie va-t-elle avoir une influence sur la nature de nos désirs, si elle se revêt de plus en plus de caractéristiques émotionnelles ?

Lisez plus
exposition

Jamais vu - démence et perception

Evy Raes
24.09.17 - 21.01.18

La démence est surtout reliée avec la perte de mémoire. Evy Raes a étudié l’impact de la maladie sur la perception visuelle. Son point de vue est né de la collaboration avec des personnes atteintes de démence (précoce). Elle a vu comment ces personnes étaient quotidiennement confrontées à la réalité, bien souvent étrange et méconnaissable.

L’exposition se déroule dans le cadre du Code Alzheimer.

Lisez plus
exposition

Les cabinets

Collections d’art de la Fondation Collectie De Stadshof et du Musée Dr Guislain
24.06.17 - 30.12.20

L’art est indispensable. Il nous touche, pique notre imagination, nous amène à réfléchir sur l’être humain et la société. Par sa virtuosité et son expressivité, l’art peut être impudemment beau et susciter l’admiration.

Les musées contemporains présentent des œuvres d’artistes professionnels. Peu d’entre eux cherchent à rassembler et montrer les travaux de talents originaux, de personnes qui n’ont pas eu de formation artistique ou qui pour une autre raison n’appartiennent pas au circuit artistique courant. Il s’agit fréquemment de solitaires à la fibre artistique, des rebelles qui ont recours à leurs propres matériaux et techniques. Ils prennent comme modèle leur vécu le plus personnel. Leurs travaux font preuve d’une grande intensité, et ils possèdent un mode d’expression unique.

Les cabinets entend braquer les projecteurs sur ces « loups créateurs solitaires » en des présentations sans cesse changeantes : les acquisitions récentes sont exposées, les travaux sensibles retournent en dépôt, de nouveaux thèmes sont proposés.

Les cabinets est une collaboration entre la Fondation Collectie De Stadshof et le Musée Dr Guislain et présente des œuvres d’une trentaine d’artistes.

La collection du Musée Dr. Guislain a débuté par une petite collection d’œuvres réalisées par des patients psychiatriques talentueux et par des personnes aux facultés restreintes. En 2002 la collection a bénéficié d’une énorme extension: la collection de réputation internationale de la Stichting Collectie De Stadshof a reçu en prêt de longue durée un nouvel emplacement à Gand. Cette collection de tout premier ordre  – de l’art naïf à l’art brut  – contient plus de 6000 œuvres produites par près de 400 artistes tels que  A.C.M., Herman Bossert, Nek Chand,  Paul Duhem, Luiz Figueiredo, Madge Gill, Siebe Wiemer Glastra, Bertus Jonkers, Pavel Leonov, Bonaria Manca, Markus Meurer, Michel Nedjar, Oswald Tschirtner, Willem van Genk et August Walla.

Lisez plus
exposition

L'histoire de la psychiatrie

collection permanente
01.10.07 - 30.12.20

Connaissez-vous l'opération de la pierre de la folie ? Comment les sorciers éloignent-ils les mauvais esprits ? Quels étaient les effets de la "thérapie par rotation" du premier psychiatre belge, Joseph Guislain ? Quels sont les objets censés nous protéger de la maladie et de la folie ? De quoi est faite la psychiatrie moderne ?

Approcher la folie, c'est toucher à la fois à la magie et à la religion, à la coercition et à la sollicitude, au contrôle et à la science.  Dans ce domaine où rien ne rime avec raison, les pratiques les plus diverses se côtoient : on sanctionne ou on bénit, on soigne ou on guérit.

L'histoire de l'hygiène mentale est jalonnée de désillusions, d'erreurs de pratique et parfois d'euphories non fondées. La maladie psychique nous confronte à des questions qui sont loin d'être anodines. Quels rapports entretenons-nous avec les autres, mais aussi avec cet autre qui vit en nous ?

L'exposition permanente consacrée à l'histoire de la psychiatrie aborde aussi le thème de la folie dans d'autres cultures et s'attache à présenter nos préoccupations, nos interrogations et nos interprétations d'aujourd'hui. En replaçant les notions de 'folie' et de 'maladie mentale' dans leur contexte historique et culturel, le Musée Dr Guislain entend éprouver la frontière entre 'normalité' et 'anormalité'.

Lisez plus