exposition
Marita De Sterck en Jonas Thys
Jonas Thys

Peau sale

Contes et tabous
21.11.15 - 21.02.16

Le petit Chaperon rouge, Cendrillon et la Belle au Bois dormant : nous pensons connaître ces contes, qui nous sont pourtant parvenus sous une forme édulcorée.L’anthropologue Marita de Sterck en a recherché, dans des manuscrits, archives et collections oubliées, les anciennes versions, plus crues. 

Dans leur variante non censurée, les contes sont tout sauf romantiques : la violence, l’horreur et l’érotisme y sont communs. Un bossu dégourdi séduit la fille frigide d’un roi, Peau sale abat des ouvrages bien plus sales que Cendrillon, un roi jeune engrosse une belle endormie et une mère fâchée fait de la soupe avec ses propres enfants. Les contes nous piquent et nous confrontent à la culpabilité, à la honte et au tabou. Comment des histoires pleines de cruauté nous apprennent-elles à gérer la réalité ? Peuvent-elles nous aider à exprimer des expériences douloureuses ?

Marita de Sterck nous laisse entrevoir ces perles que sont les contes populaires d’antan. Jonas Thys illustre les scènes clés avec des dessins puissants. Textes et images sont rassemblés dans l’exposition, qui révèle des peurs et un imaginaire à la fois dérangeants et familiers.

Contes extraits des ouvrages Vuil vel (Peau sale) et Beest in bed (Un bête dans le lit), compilés par Marita de Sterck et illustrés par Jonas Thys.

Lisez plus